Croyez-vous que l'argent est un pouvoir ?

Pour la plupart d'entre nous, nous avons baigné dans les profondeurs cellulaires des croyances limitantes séculaires que l'argent est un pouvoir suprême, jusqu'au point de rendre la matière d'échange centrale et exclusive comme étant essentielle aux processus créateurs évolutifs de la vie de tout sur la Planète Terre.

Un façonnage subtil instillé et infusé dans nos esprits dés la plus tendre enfance embryonnaire, qui poursuit son œuvre, nourrit et engendre des mémoires émotionnelles vibratoires racinaires bloquantes, souffrantes, sclérosantes, traumatisantes, dramatisantes présentes dans la composition des recettes situationnelles scénarisées produites à vivre dans la vraie vie du vivant de chaque instant. 

Une information mémorielle ancrée et activée en dépendance absolue au champ de conscience dans lequel on se positionne qui rayonne l'exactitude de ce que l'on porte et vibre à propos du flux déchange de l'argent.

Dans les mémoires de l'inconscient individuel et collectif la simple évocation de l'argent est même tabou voire qualifiée de "sale".

Une croyance de pouvoir et d'opacité sur nous-mêmes qui conditionnent, limitent et polarisent le pouvoir d'expression de soi, d'exister, vivre, aimer, se nourrir sur tous les plans, espace-temps et toutes les dimensions de la vie.

Un système robotisé à information circulaire en circuit fermé, dorénavant périmé et déconnecté des états dimensionnels de la création évolutive plus élevée de la conscience de l'être vivant, dont l'axe nodal centralisateur était l'exécution d'une série de tâche par la stimulation de production de besoins matériels croissants temporaires, périssables et éphémères pour accroitre et stimuler des besoins limités et limitants de ressources matérielles et financières complexes croissantes d'une autorité extérieure à soi ; Un modèle scénarisé de survie, d'épuisement et de précarité à la circulation fluide et abondante des ressources naturelles et des forces vitales de la création par des notions d'entraves fortes à l'autonomie, l'auto suffisance, l'abondance lumineuse de la résonance du cœur vibratoire, la fluidité, la liberté d'être, la joie à travers un flux d'échange contrôlé artificiel pour emprisonner et asphyxier le déploiement épanouissant et réalisateur du droit des valeurs structurelles fondamentales matricielles humaines de toute vie de toute nature, au sein de la biosphère du spectre de la source de la création primaire et primordiale. 

Un modèle de survie, d'épuisement et de précarité où les capacités et ressources naturelles infinies source de régénérescence perpétuelle, issue de la création de la vie du vivant au sein de l'infinitude d'un ensemble unifié harmonique sont en état de dormance absolue dans les densités et les profondeurs souterraines de l'ombre de l'être  ; des connaissances, reconnaissances puissantes profondes in-nées holistiques et universelles cachées, ignorées et désactivées.

Un porte-monnaie falsifié à travers des applicatifs normés d'ordre culturel, transgénérationnel transmis  (porte-maux-né)  et fortement éloigné du fonctionnement des circuits naturels et pérennes de la Nature des processus quantiques de source créatrice du vivant appartenant aux éléments fondamentaux structurels indissociables et inséparables du corps, du cœur, de la conscience de la maison Terre-Mère et de la Nature authentique lumineuse dans laquelle elle évolue, accueille et loge la vie des règnes vivants et vibrants (porte-mon-né), arrimés et animés à travers la syntonie des dimensions combinées structurelles, opérationnelles et fréquentielles des pulsations de son centre cœur énergétique et vibratoire.

Dans un courant sous jacent d'exploitation, à travers des schémas conditionnés et mémorisés de pensée subtile, émissive et objective, qui se manifestent et se matérialisent dans la physicalité de la forme par le biais de pédagogie d'être un "agent d'utilité au faire", dépourvu du mode d'emploi du sens racinaire de son êtreté interrelié et interconnecté  à un plan de réalisation élargie en accord étroit et intime avec la composition alchimique créatrice puissante porteuse de la singularité distinctive d'être dans sa vocation véritable ; un agent de changement dans votre propre être qui unit, relie et restaure la reconnaissance de votre rôle à travers vos dons, talents, capacités intrinsèques qui composent la signature énergétique unique de modèle d'ondes vibratoires de ce que vous êtes vraiment dans votre complétude authentique.

Une ancienne genèse du monde des mondes en voie de dissolution massive basée sur l'activité intensive occupante, productive et "rentable" au service, profit, intérêt et bénéfice d'une infime partie fragmentée de la vie à travers une folle course effrénée à l'enrichissement artificiel par la compensation illusoire du besoin d'avoir, de posséder et de la peur de manquer, contribuant uniquement au savoir-faire temporaire, périssable et énergivore. Dés lors, un service à l'effort dans les limites enfermantes et labyrinthiques de la force et de la résistance épuisantes, souffrantes et sclérosantes physiques et mentales, misant massivement sur les résultats restreints, basés sur une vision égocentrique cloisonnée et restrictive du monde matérialiste, alors que cette vision n'est qu'une fraction d'une réalité superposée, multidimensionnelle de la place plus noble et plus grande de droit de l'être au sein de l'infinitude de l'univers à la source de la création.

Une vision égocentrique enfermante qui a permis de s'engouffrer dans l'évaluation, la compétition, la comparaison, la dualité, l'adversité et le classement de la réussite et de l'efficacité de la joie de vivre et joie d'être dans son ensemble par le jugement et la critique des actions de notre occupation dans un espace-temps et de ses effets sur les autres, à travers la morale culturelle, parentale, familiale, professionnelle et sociétale de "L'acceptable", transcrite dans l'hérédité de nos mémoires profondes conscientes et inconscientes par l'application de modèles de pensée, de systèmes de croyances, systèmes de repères, systèmes de valeurs intrinsèques objectives, subjectives, individuelles et universelles, systèmes de soumission, de comportements, de reconnaissances et profondément ancrée dans nos gènes racinaires individuels et collectifs, qui œuvrent les réalités et les expériences à vivre et à vibrer de chaque instant.

Sommes-nous nés être-humain ou faire-humain ?

Une transmission de critères et de programmes établis com-porte-mentaux sociaux de nature animalière de masse "acceptables", sous l'injonction d'une autorité extérieure à soi, rarement remis en question par une interprétation d'une façon de faire pour guider nos façons de vivre, illustrant nos croyances, conditionnements, habitudes quotidiennes, compréhensions, savoirs, fonctionnements et reconnaissances sur la façon d'aborder la relation à l'argent dans son ensemble.

Un état de conscience humain conditionné à être occupé au "faire" comme condition d'exister aux yeux de la société, qui a permis de construire nos propres "enfers" par la soumission de nos propres conditionnements par des idéologies, doctrines, concepts, dogmes, principes, servitudes, peurs, souffrances, angoisses, insécurités, croyances racinaires de toutes sortes conscientes et inconscientes qui donnent l'entièreté de la tonalité sur l'origine de la création de nos réalités, engrammée dans nos mémoires cellulaires !

Un nourrissement dans une fausse lumière d'une réussite sociale éphémère de pouvoir, d'influence, de domination quantitative et de contrôle illusoire sur les autres, catalogué dans la rubrique d'accumulation de richesse de savoirs, compétences intellectuelles précaires et d'un statut social pour légitimer l'appartenance au sein de l'ordre sociale, grâce à la mesure de la valeur et de la richesse de l'individu basées sur la notion du montant des possessions matérielles, financières, intellectuelles et des hauteurs de la place qu'il occupe sur l'échelle sociale normée.

L'argent donne et vibre sa valeur à toute l'image, l'intention et les gestes que l'on lui donne sur le plan de l'unité à travers les valeurs naturelles essentielles et nécessaires d'éthique, d'estime et d'intégrité que l'on portent et vibrent envers soi-même et que nous sommes venus incarner auprès de tout ce qui nous entoure.

Le propre sens de notre valeur et l'attribution à ce qui a de la valeur pour nous.

Qu'aimez-vous en profonde résonance du cœur avec ce que vous êtes et de ce que vous souhaitez incarner de façon naturelle pour aimer la vie au delà du mérite, de se faire aimer, accepter, apprécier, récompenser ?

Qu'aimez-vous vraiment en étant en vie ?

Quelles valeurs essentielles sont primordiales aux yeux de votre cœur vibral ?

Á qui ou à quoi donnez-vous votre pouvoir de sécurité, de sensation de confort ou de qualité d'existence ?

En quoi investissez-vous votre temps qualitatif, votre énergie authentique, vos ressources naturelles, capacités, dons et talents personnels et innés  ?

Tout ce que vous entretenez ou cultivez est t'il basé sur une quête extérieure de preuve, reconnaissance, de légitimité ou d'approbation individuelle ou collective  ?

Vous êtes-vous réapproprier les fondamentaux de foi, de confiance en la vie, au vivant et à l'estime de vous-même,  du droit de recevoir et du droit d'exister dans un état non-fragmenté  aux couleurs de l'essence vibratoire native de votre Nature véritable ?

Qu'est ce qui vous empêche d'avancer sur votre chemin de l'expérimentation ?

L'image de toute chose s'inscrit dans l'information non-palpable de l'empreinte de l'état d'esprit avant d'être transcrite sur le plan palpable des scénarios de nos réalités. C'est prouvé par les mondes pluriels, parallèles et quantiques :)

La prospérité de la richesse perpétuelle est un état d'esprit d'une conscience plus élevée de soi-même ! 

Biologiquement à la naissance, notre cerveau est en mode automatique par défaut dans le nourrissement de schémas problématiques fondamentaux de survie, de sécurité et de manque que nous entretenons tout au long de notre existence. 😲

Sortir des Modèles existentiels sclérosants, limités et limitants ; J'AI ALORS JE SUIS

Dés lors, sous notre pleine permission et autorisation de vouloir continuer à se raconter des histoires que toutes circonstances en rapport à l'argent est source de circonstances extérieures à soi, et qu'il est donc préférable de chercher les coupables et nourrir les limites, les intentions cachées apprises, acquises ou reçues, plutôt que d'admettre que nous sommes la source de tout ce qui vibre, nous arrive et que nous avons toutes les ressources puissantes infinies de ;

"L'art gens" ; notre brillance véritable libérée disponible pour transfigurer nos réalités dans une conscience d'unité globale par la grande source initiatrice des choses dans notre cheminement d'apprentissage du parcours de la vibration du cœur.

"Ce qui compte, ce n'est pas le prix de l'ampoule, c'est celui de la lumière." 

                                                                                                                    Thomas Edison.

Dans un contexte problématique de déséquilibre et d'inconfort avec le "liquide" en analogie associée aux aspects de l'élément eau, la vibration de nos corps émotionnels dans tous les aspects relationnels ressentis et éprouvés, l'eau est un élément puissant supraconducteur de notre énergie fondatrice électromagnétique puissante subtile. 

Une eau qui régule la force de capacité de notre système émotionnel, amplifiant le volume de notre sensibilité et réactivité aux énergies du monde qui nous entoure.

Elle symbolise dans nos densités de basses fréquences entre autres, les pressentiments, les peurs, les souvenirs, les rigidités, les blocages, les instabilités, charges, emprises, vulnérabilités émotionnelles, dépendances affectives, les sentiments d'oppressions, d'obsessions matérielles, d'insécurités, les craintes, les doutes, le point d'ancrage des mémoires ancestrales, transgénérationnelles et de manière fondamentale celui des aspects de notre inconscient. 

L'argent dans les octaves de hautes fréquences s'inscrit 
dans une lecture d'énergie inhérente de principe source féminin universel de l'être humain vivant et vibrant, celle qui féconde, alchimise, lie, relie et unit la matière. Un énergie vibratoire créatrice et réceptrice, porteuse des cycles évolutifs du plan de la destinée de l'être au son, lumière,  image, ressentis, perceptions et perspectives de l'intelligence intuitive de l'espace Cœur, qui demeurent dans nos profondeurs les plus lointaines pour se manifester à travers notre histoire de tous les temps passé-présent-futur de l'accomplie et de l'inaccomplie.

Les densités de basses fréquences se nourrissent des peurs infinies sclérosantes et limitantes mises en scène à chaque instant dans notre quotidien qui figent et cristallisent la matière : peurs du regard extérieur, peurs de ne pas être au bon endroit, peurs de demain, peurs d'avancer, des peurs d'être redevable, des peurs de prendre des responsabilités, des peurs de se tromper, peurs de la réaction des autres, peurs de décider, des peurs de manquer, peurs d'échouer, peurs d'avoir peur, peurs du jugement, de la critique ou de l'opinion, peurs du rejet, peurs de l'engagements, peurs de l'abandon, peurs de perdre, peurs de ne pas être à la hauteur, peurs de mal faire..... gouvernant ainsi un système d'exploitation profond dense et lourd  de valeurs et de croyances nocives envers soi-même et l'ensemble des aspects relationnels par la manifestation de l'énergie  de l'argent "notre eau mémoire ".

La perception et la perspective du monde intérieur n'est que le révélateur indissociable de la perception et de la perspective du monde extérieur.

Ça vous semble logique et rationnel comme approche ?